Serge LABEGORRE

Les beaux draps

DescriptionAcrylique sur toile

Dimensions (L x H cm)55 x 46

Plus d’informations ? Contactez-nous

Autoportrait au divan rouge

DescriptionAcrylique sur toile

Dimensions (L x H cm)100 x 100

Plus d’informations ? Contactez-nous

Jeune femme à la robe rouge

DescriptionAcrylique sur toile

Dimensions (L x H cm)100 x 100

Plus d’informations ? Contactez-nous

Femme à l'atelier

DescriptionAcrylique sur toile

Dimensions (L x H cm)146 x 114

Plus d’informations ? Contactez-nous

Femme assise sur fond rouge

DescriptionAcrylique sur toile

Dimensions (L x H cm)130 x 195

Plus d’informations ? Contactez-nous

Archevêque N°2

DescriptionAcrylique sur toile

Dimensions (L x H cm)50 x 65

Plus d’informations ? Contactez-nous

Josiane

DescriptionAcrylique sur toile

Dimensions (L x H cm)100 x 140

Plus d’informations ? Contactez-nous

Rosy aux cheveux blancs

DescriptionAcrylique sur toile

Dimensions (L x H cm)100 x 140

Plus d’informations ? Contactez-nous

Grand crâne

DescriptionAcrylique sur toile

Dimensions (L x H cm)100 x 100

Plus d’informations ? Contactez-nous

Femme accoudée

DescriptionAcrylique sur toile

Dimensions (L x H cm)114 x 146

Plus d’informations ? Contactez-nous

Jeune homme au pantalon bleu

DescriptionAcrylique sur toile

Dimensions (L x H cm)130 x 195

Plus d’informations ? Contactez-nous

Mimi

DescriptionAcrylique sur toile

Dimensions (L x H cm)81 x 150

Plus d’informations ? Contactez-nous

Evêque violet aux gants blancs

DescriptionAcrylique sur toile

Dimensions (L x H cm)130 x 195

Plus d’informations ? Contactez-nous

Pape blanc N°2

DescriptionAcrylique sur toile

Dimensions (L x H cm)130 x 195

Plus d’informations ? Contactez-nous

Biographie de l'auteur

Né à Talence en 1932
Vit et travaille dans le Bordelais
Inaugure à Seignosse la Fondation Labégorre en Novembre 2014

Ils ont écrit sur Serge LABEGORRE :

« Il est des hommes qu’il est impossible d’embrasser en quelques lignes. Serge Labégorre est de ceux-là. Celles et ceux qui ont écrit sur lui et son oeuvre l’ont amplement souligné : la biographie de Serge Labégorre est un exercice sans fin ; il ne se dit pas, il se rencontre, toujours parcellisé, à travers les regards et les corps, les crânes et les paysages, les hommes et les femmes, solitaires, inquiets, épanouis, perdus, douloureux qu’il peint, autant de jalons dans une vie marquée d’épreuves et de doutes, derrière lesquels on sent optimisme, sensualité, curiosité, intelligence boulimique, profondeur mystique, sérénité.
Serge Labégorre ne se devine pas non plus.

Apparence : silhouette longiligne, beauté patinée, douceur élégante, voix chaleureuse, attitude généreuse, raffinement culturel rare, calme contagieux. Derrière son regard pénétrant, on sent un esprit acéré.

Pénétrer dans son atelier c’est comme quitter le jour pour plonger dans l’obscurité intérieure, c’est une entrée dans le tréfonds de son âme. Invitation à une lecture archéologique : les strates de tableaux, de dessins, de journaux, de mots vite griffonnés de sa main ou adressés par d’autres, grands et intimes, accumulés sur les portes et les poutres révèlent une âme débordante, intense, richissime, plus sensible encore, grande, belle. Le désordre est son labyrinthe où trône un chevalet derrière lequel les dernières compositions sèchent comme surgies de cette matière confuse et agitée de génie. Le visiteur en ressort bouleversé, touché par une révélation inattendue, lancé dans un cheminement qu’il ne peut refuser.
Serge Labégorre ne se raconte pas, il s’expérimente. »
Myriam Soria, Les corps déchirés

Rien en art ne se déploie selon un schéma préalable. Il s'agit plutôt d'une logique intérieure, mais perpétuellement ré-ajustée au vivant. C'est à l'articulation de l'âme et du corps que jaillit le geste. C'est lui qui fait advenir une figure à l'inconnu.
Serge Labégorre

Il n'existe pas de peinture qui ne soit à la fois réincorporation de l'esprit et extraction de l'âme des tréfonds de la chair pensante et sensible. Cet exercice de haut-vol, Labégorre le pratique avec la plus grande rigueur, dans un état de tension extrême, sur le fil du rasoir, aux frontières de l'indicible et de l'infigurable, là où se tient exactement l' " ici et maintenant de l'être. "
Pierre Souchaud

Il faut se laisser séduire par ces tableaux pièges où le visage aux traits expressifs équivaut à une tombée de masques...
Lydia Harambourg

Toute la peinture de Labégorre est faite de ce paradoxe ; la montée de la figure au visible ne vaut et ne progresse qu'à mesure qu'elle s'efface, se masque, se barre.
Marie Vitoux

Lire la suite Fermer la biographie
Les beaux draps
Autoportrait au divan rouge
Jeune femme à la robe rouge
Femme à l'atelier
Femme assise sur fond rouge
Archevêque N°2
Josiane
Rosy aux cheveux blancs
Grand crâne
Femme accoudée
Jeune homme au pantalon bleu
Mimi
Evêque violet aux gants blancs
Pape blanc N°2
Les beaux draps
Autoportrait au divan rouge
Jeune femme à la robe rouge
Femme à l'atelier
Femme assise sur fond rouge
Archevêque N°2
Josiane
Rosy aux cheveux blancs
Grand crâne
Femme accoudée
Jeune homme au pantalon bleu
Mimi
Evêque violet aux gants blancs
Pape blanc N°2